Coffret électrique

Ajouter un coffret électrique secondaire, schéma et déroulement des travaux

La multiplication des modifications d’une installation ancienne provoque souvent un empilage de matériel et de circuit de différentes technologies qui diminuent la sécurité et augmentent la consommation énergétique. Une restructuration permet d’éclaircir les circuits et de rétablir une protection cohérente de l’ensemble.

schema-du-coffret-electrique-secondaire

Redistribuer les circuits

De modifications en ajouts on finit par déséquilibrer les circuits, certains étant beaucoup plus chargés que les autres, bien que câblés avec des conducteurs de même section. Il est généralement plus facile de redistribuer l’alimentation des appareils d’un circuit – soit en le dédoublant, soit en reportant un appareil sur un autre circuit – que de remplacer les conducteurs. Quand les adjonctions sont devenues importantes, la surcharge du tableau de répartition pose le besoin de son remplacement – d’autant qu’il peut être obsolète – ou de l’adjonction d’un coffret d’extension (voir schéma) ou de coffrets spécialisés pour le chauffe-eau, le chauffage ou la cuisine.

Respecter les protections

On conserve souvent la protection d’un circuit auquel on a ajouté une simple prise ou un point d’éclairage, au motif – dangereuse présupposition – que ces compléments sont rarement en service avec les autres appareils. Au contraire, pensez à recalibrer la protection d’un circuit chaque fois que vous lui greffez un consommateur supplémentaire, et veillez bien à assurer la continuité du conducteur de protection jusqu’à la barrette de prise de terre principale.

Le coffret d’extension

La pose d’un coffret d’extension se résume à ramener les nouveaux circuits sur un nouveau coffret qui constitue un tableau de distribution secondaire, puis à relier celui ci au tableau de répartition principal par un circuit à trois conducteurs de 6 mm2.
Le coffret d’extension peut alimenter les circuits d’éclairage, de prises et de chauffage desservant une surface de 35 m2 au maximum. Il comporte des borniers de phase, neutre et terre et les appareils de protection (coupe circuit, disjoncteurs, interrupteurs différentiel). Tous les circuits sont câblés, y compris une réserve pour extension ultérieure.

Mise en place du coffret

Après avoir repéré l’emplacement du coffret et le cheminement des circuits qui s’y raccordent, ouvrez les encoches prédécoupées correspondantes au moyen d’un couteau d’électricien. Reportez sur le mur l’emplacement des trous de fixation. Percez ces trous et insérez les chevilles. Fixez le coffret en place et passez les conducteurs dans les encoches découpées.
Recoupez les conducteur à la bonne longueur (avec un peu de mou), dénudez leurs extrémités et raccordez les en respectant bien les codes des couleurs. Testez la continuité des circuits, puis raccordez les trois conducteurs venant d’un disjoncteur implanté dans le tableau de répartition principal. Libellez les circuits raccordés au coffret et refermez son capot, puis remettez le courant.

Testez régulièrement les disjoncteurs

Une fois par mois, pressez sur le petit bouton de test de chaque disjoncteur pour vérifier son fonctionnement et vous prémunir de tout risque de défaut.

Enregistrer

Enregistrer