La mise a la terre

La ligne de terre est la base de la sécurité d’une installation électrique, son efficacité peut être réduite à néant si elle n’est pas correctement réalisée

La qualité d’une prise de terre dépend de sa résistance électrique. La norme est de 100 ohms maximum, mais il vaut mieux 30 ohms dans une région sujette aux risques de foudre, et 10 ohms si votre installation électrique comporte un parafoudre. Cette valeur est mesurée avec un appareil de mesure spécial sur la barrette de mesure.

La prise de terre

Selon la construction et le terrain ont peut réaliser la prise de terre par un conducteur placé en fond de tranchée (voir schéma), par un piquet de terre en fond de cave, ou par une boucle conductrice en fond de fouille (enfouie sous les fondations) qui est la meilleur solution.

mise-a-terre-habitation
La ligne de terre réalisée par un conducteur enfoui dans la tranchée des canalisations d’eau, de gaz et d’électricité, doit cheminer à une profondeur de 1 mètre et à 20 cm minimum de ces canalisations. (voir schéma).

La puissance du conducteur de terre doit être équivalente à la puissance des conducteurs qui alimentent l’installation générale au compteur EDF (30 A, 60 A, 90 A, etc..)

Attention Danger !

Il est formellement interdit de réaliser une prise de terre avec un conducteur baignant dans l’eau, car cette installation peut charger l’eau (puits, mare, rivière, etc.) d’un courant mortel par retour à la terre à la suite d’un défaut d’isolement de l’installation.

Il est également interdit de relier un fil de terre à un conduit de gaz ou de produit inflammable (fuel, etc.). On peut par contre relier un fil de terre à une conduite d’eau, sous réserve que celle-ci soit reliée à une prise de terre de bonne qualité. Si la conduite au niveau du compteur d’eau est métallique, il faut shunter le compteur au moyen d’une tresse de masse.